L'EAU DE LA MONTAGNE NOIRE À GRAULHET

"L'OR BLEU"

C’est en présence de Christophe Ramond, président du département du Tarn,

de Claude Fita, maire de Graulhet, président de le Régie Municipale des eaux de Graulhet et hôte de cet événement, de Gilbert Hébrard, président de l’IEMN (Institut de Eaux de la Montagne Noire), de Raymond Frede, président du SIAEP du Sant, de Laurent Vandendriessche, président du SIAP de Vielmur Saint Paul et de

Jean-Luc Scharffe, de l’Agence de l’eau Adour Garonne, que le chantier Interc’eau a été inauguré.  Ce chantier a représenté un investissement de 13,5 millions d’euros et permet d’alimenter 35 000 personnes en eau potable. C’est le maire qui a accueilli salle de la République les convives de cette inauguration : « Une société qui progresse, c’est une société qui gère bien son eau... Il n’y a pas si longtemps, dans les années 70, les maires promettaient dans leurs campagnes électorales le raccordement à l’eau potable de toutes les maisons. A mes yeux, les défis de l’eau et de l’assainissement, bien que pris à bras le corps dans nos sociétés développées, resteront encore et encore des défis à relever. Notre projet Interc’eau Sud Ouest tarnais est un merveilleux projet qui a un impact large. Il profite aux usagers de la régie municipale des eaux de Graulhet mais également des syndicats intercommunaux d’alimentation en eau potable de Vielmur-Saint-Paul et du Pas du Sant ». A Graulhet, la gestion de l’eau a été confiée à la Régie municipale des eaux, qui s’interrogeait sur le devenir de l’usine de traitement de la Fabrié, devenue obsolète. De plus, l’eau prélevée dans le Dadou était impactée par deux paramètres : la variabilité de débit et de qualité, qui rendait difficile la protection et le traitement. Un constat qui a conduit, le directeur de la RMEA Charles Landry à proposer et surtout à envisager une solution d’avenir. Le scénario d’une alimentation mutualisée à partir du réseau de l’IEMN avec les SIAP du Sant et de Vielmur-Saint-Paul a fait l’unanimité.

Et le maire d’ajouter : « Ce projet a été possible grâce à l’investissement des quatre maîtres d’ouvrage et au concours financier de l’Agence de l’eau Adour Garonne et des départements du Tarn, de la Haute Garonne et de l’Aude. Merci également à la caisse des dépôts et consignations pour son soutien financier. Elle constitue pour nous, collectivité, un partenaire solide, attentif, et je remercie son directeur de sa confiance. Je sais que ce soutien nous sera renouvelé dans les prochains mois… Je ne serai pas plus long dans mon discours car comme vous tous j’ai hâte de trinquer avec un verre d’eau de la Montagne Noire ! ». Christophe Ramond a rappelé quant à lui toute la richesse de l’eau faisant écho à « l’or bleu » et Gilbert Hébrard a conclu son discours ainsi : « Je reste convaincu que l’eau de la montagne noire naturellement saine est synonyme de qualité et en tant que fervent défenseur du service public, je suis fier que ce soit l’Institution qui exploite en régie tous ses ouvrages, qui vous alimentent et contribuent à fournir à vos usagers un service de qualité à un coût maîtrisé ». Et c’est en levant le verre d’eau que les partenaires ont inauguré Interc’eau.