FEMMES DÉ-CHAÎNÉES

L'ÉMOTION AU RENDEZ-VOUS

C'est salle de la République que l'exposition réalisée par un groupe de femmes victimes de violences conjugales a été dévoilée ce vendredi 1er décembre au public. Dix huit panneaux parlent des violences intra-familiales, évoquent des témoignages et le courage de ces femems "battantes". A l'occasion du vernissage étaient présents le maire de Graulhet, Claude Fita, la présidente du CIDFF du Tarn Nicole Bellmas, la conseillère régionale Claire Fita qui représentait Carole Delga et le département était largement représenté par Elizabeth Claverie, Florence Belou et Monique Corbière-Fauvel. De nombreux élus du cosneil municipal de Graulhet avaient également répondu présents. A noter la présence de femmes qui ont apporté des témoignages et ont accepté de raconter leur enfer. 

Le maire de Graulhet Claude Fita confiait : "C’est avec beaucoup d’émotion que je reçois cette exposition du CIDFF « Femmes dé-chaînées »... Je tiens à remercier tout particulièrement Nicole Bellmas Présidente du CIDFF d’avoir choisi Graulhet. C’est vraiment pour moi un grand honneur d’accueillir cette exposition et de dévoiler ces 18 panneaux au public, ici à Graulhet…. Je tiens également à remercier vivement la directrice du CIDFF, Annabelle Daure. Je tiens à saluer son professionnalisme lors de ses interventions à Graulhet…Une de ces femmes que vous avez reçue récemment m’a confié à quel point vous saviez trouver les mots… Vous avez su lui donner les bons conseils pour ne pas rester dans cet enfer… Vous avez réussi à lui redonner confiance en elle, à ne plus se dévaloriser. Vous lui avez donné la force de se battre, le courage d’avancer et de se libérer de cette emprise… Je reviens maintenant au travail de ces femmes qui ont été les ressources et l’inspiration de ces panneaux… C’est une exposition prestigieuse, c’est une exposition troublante, c’est une exposition qui nous émeut, nous interpelle, nous interroge… Je tiens à rendre hommage à ces femmes qui ont accepté de se dévoiler sur ces panneaux, qui ont bien voulu témoigner et rompre le silence. Vous êtes des femmes « courage », vous êtes des battantes, vous êtes des guerrières ! Vous êtes toutes sœurs, vous êtes ces femmes que personne ne regarde, que personne n'écoute. Parce que lorsque la porte est fermée, on ne sait pas ce qui se passe derrière... Je compte sur cette exposition pour briser le silence de ce huis clos, trop souvent dévastateur. Je le rappelle : tous les trois jours une femme en France meurt sous les coups de son mari. Et ce fléau n’est le privilège d’aucune classe sociale… nous sommes tous concernés. Brisons ce silence, soyons parfois curieux de ce qui se passe chez nos voisins… et merci à tous ceux qui accompagnent ces femmes, merci à tous nos partenaires qui oeuvrent pour ce combat". La présidente Nicole Bellmas a tenu au fil de son discours à honorer le courage de ces femmes qui se sont investies dans cette exposition et la génèse de cette exposition. Elizabeth Claverie a souligné "l'implication de la ville de Graulhet dans tous les domaines, et notamment pour les femmes, mais aussi auprès de Tarn Habitat et pour de nombreuses causes". Claire Fita a conclu les discours en demandant une belle ovation pour ces femmes qui ont accepté de témoigner et en citant Jaurès, en modifiant quelques termes de la citation : "L'histoire enseigne aux hommes - et aux femmes- la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l'invincible espoir". 

Et c'est autour du verre de l'amitié avec beaucoup d'émotion que les convives ont échangé entre eux.