VŒUX DE L’HÔPITAL

SAINT-FRANCOIS : RECONSTRUCTION A VENIR

L’année 2019 a vu le nombre de patients augmenter et les professionnels font de plus en plus confiance aux équipes médicales et soignantes, en particulier en médecine et soins de suite et de réadaptation (SSR). Concernant les soins palliatifs la qualité de prise en charge a valu à l’hôpital la confiance de l’ARS (agence régionale de santé) qui, hors appel à projet, a choisi de confier un lit supplémentaire à la structure.

"L’hôpital de Graulhet va financièrement plutôt bien. Ce n’est pas un objectif mais un préalable pour continuer à être ambitieux et porter de nouveaux projets" a confié Serge Foursans, directeur des hôpitaux d’Albi, Gaillac et Graulhet. Tous budgets confondus, il arrive aujourd’hui à l’équilibre.

Aujourd’hui une réflexion est engagée pour sur la place que doit avoir l’hôpital dans l’offre de soin sur un territoire en manque de médecins spécialistes et où les médecins généralistes ne vont pas tarder à faire valoir leurs droits à la retraite. "L’hôpital ne peut pas porter à lui seul cette ambition mais il se doit d’être contributif pour le maillage de l’offre sur le territoire et favoriser l’installation durable de professionnels " a expliqué Serge Foursans, qui tient à ce que l’hôpital soit un établissement de proximité avec une offre adaptée aux besoins de sa population.

Des travaux vont être engagés pour les SSR. Le bâtiment récent a du mal à être rafraichis durant les fortes chaleurs. Des investissements vont être réalisés avec l’acquisition d’équipements avec pour objectif la facilitation de l’accès à des médecins spécialistes. "Ils pourront soit se déplacer sur Graulhet soit bénéficier du développement de la télémédecine. Il sera ainsi possible d’avoir des avis de spécialistes d’Albi sans avoir besoin de déplacement" a expliqué Serge Foursans qui a annoncé la consolidation de l’offre de soin avec, par exemple, la mise en place d’un plateau technique par exemple sur l’imagerie médicale pour éviter les déplacements à Lavaur ou Albi

Concernant les personnes âgées souffrant de troubles du comportement, l’unité protégée devrait être transformée en hébergement renforcé, permettant à la structure de monter le niveau des soins prodigués avec une meilleure prise en charge des patients.

L’annonce principale de cette cérémonie a cependant été celle de la reconstruction de la maison de retraite de Saint-François. Un projet qui peut être envisagé aujourd’hui, en collaboration avec l’ARS et le département d ‘une façon sereine.