VIF SUCCES POUR FLORYAN VARENNE

UN MUR DE CUIR EPOUSTOUFLANT

La Maison des métiers du cuir accueille depuis le 5 avril l'exposition «Amor Armada» de Floryan Varennes qui propose deux œuvres monumentales immersives, fruit de sa seconde résidence artistique dans la cité du cuir.

C'est un mur de cuir de 3 mètres par 6, réalisé en lien avec Cuir du futur et la maroquinerie Serres, qui attend les visiteurs. Il évoque l'idée d'une herse médiévale qui clive l'espace intérieur et l'espace extérieur. Les vides y sont transformés en plein, reprenant par analogie l'idée d'armure et de protection. Le cuir verni noir est une merveilleux "déploiement de séduction", comme le souligne l'artiste. La seconde oeuvre offre une multitude de couleurs grâce à un subtil jeu de lumière. On y retrouve, comme l'an dernier, la thématique des étendards qui forment cette fois un mur autour et dans lequel les visiteurs peuvent se placer. Les installations jouent avec adresse et subtilité sur les symboliques médiévales et une «esthétique héraldique», à découvrir jusqu'au 27 juin. Lors du vernissage plus de 200 personnes avaient répondu présentes, dont le maire de Graulhet, Claude Fita, Claude albouy, adjointe en charge de la culture, Florence Belou, Max guipaud et Laurent Vandendriessche, pour le département du Tarn, Patrick Tarres, directeur artistique de l'Afiac et le sénateur Philippe Bonnecarrère.