PAS D'AUGMENTATION D'IMPOT

LES VOYANTS SONT AU VERT POUR CONTINUER A INVESTIR POUR GRAULHET

 

Jeudi 11 avril, le conseil municipal graulhétois s'est réuni pour voter le budget de la ville. Pour rappel, la commune avait mis en oeuvre un « Plan d’efforts Partagés » qui s’établissait sur les exercices budgétaires 2015 à 2017. L’application de ce plan avait permis de dégager des marges de manoeuvres budgétaires qu’il convenait de consolider afin d’entamer une démarche de valorisation des efforts partagés.

Concernant le taux des taxes (habitation, foncier bâti et foncier non bâti), c'est un statu quo qui a été proposé et choisi par la majorité des élus.

Concernant les comptes administratifs, l'excédent de fonctionnement s'élève pour l'exercice 2018 à 2 020 230,17 euros alors que l'investissement accuse un déficit de 2 759 392,16 euros (contre 2 417 293,22 euros de déficit reporté de 2017).

La bonne santé de la section de fonctionnement vient compenser celle de l'investissement. L'exercice s'est ainsi terminé sur une capacité d'autofinancement nette positive.

L'évolution des dépenses de gestion courante est marquée par quatre points marquants :

  • une baisse importante liée au retrait de la prise en compte de certaines dépenses de fluide pour la CAGG et poursuite de la rationalisation des dépenses par les services
  • une hausse très limitée des dépenses de personnel permettant de lisser l’impact de la GVT
  • l’ajustement de l’attribution de compensation sur la base de la CLECT (Commission locale d’évaluation des charges transférées) 2018
  • Maintien des subventions en volume et appel à projets sur chantiers d’insertion

Sur le volet endettement de la Commune de Graulhet : le capital restant dû au 1er  janvier s’établit ainsi depuis 2015 :

2015 : 21 500 000 euros

2016 : 20 500 000 euros

2017 : 19 862 576 euros

2018 : 17 076 821 euros

2019 : 15 855 177 euros

La décision de la collectivité de ne pas recourir à l’emprunt dans la mesure où aucune des opérations structurantes n’a vraiment commencé en 2018 a très largement permis d’avoir une vision la plus claire possible du désendettement de la collectivité en neutralisant les effets des transferts d’emprunts à la Communauté d’agglomération Gaillac Graulhet. Ainsi, la réalisation des investissements structurants, prévus dans le cadre du Plan d’efforts valorisés permet malgré tout d’assurer le désendettement de la collectivité.

La poursuite du plan pluriannuel d’investissement arrêté en 2018

L’année 2018 a été particulièrement dense dans la gestion des dossiers d’investissement de la commune et a permis d’affiner la programmation de la réalisation des opérations. A savoir : la réhabilitation du quartier de Crins, la requalification de l’Ilot du Gouch, la rénovation de l’auditorium, le chemin des Litanies, l’opération de contrôle de la Passerelle de Millet, la revue de sureté du barrage de Miquelou et la préfiguration de la place du Jourdain.