VOEUX DU MAIRE À LA POPULATION

QUATRE GRAULHÉTOIS À L'HONNEUR

Comme le veut la tradition, le maire de Graulhet a convié les Graulhétois à la cérémonie des voeux à la population salle de la République. L'occasion pour la ville de mettre à l'honneur des Graulhétois. Cette année, c'est Gabriel Rouyre qui a été remercié pour son parcours graulhétois et notamment son travail pour le magazine "Arc en ciel". A quelques jours de ses 90 ans, notre Gérard Klein aspire à prendre la retraite... C'est aussi Bernard Rivière, président de l'Amicale des suppporters rugby et véritable pilier de cette association à qui Blaise Aznar a remis la médaille de la ville. Chantal Peyrissous, secrétaire de direction des établissements Weishardt a quitté ses fonctions au sein du groupe : pour son parcours dans cette entreprise et son dévouement au sein de la caisse du Crédit Mutuel elle a également reçu la médaille de la ville des mains de Guy Peyre. Enfin, Florence belou a remis la médaille de la ville à Florian Maurel de l'OBF pour le remercier de son implication sur tous les fronts au sein de cette association.

Côté discours, le maire a dressé un bilan de l'année écoulée avant d'évoquer les projets :     

"C’est un réel plaisir pour moi de vous retrouver aujourd’hui pour débuter ensemble cette nouvelle année. Je suis attaché et toujours heureux d’organiser cette cérémonie des vœux à la population car c’est un moment de retrouvailles et de partage, des temps d’annonces et de convivialité. Et pour débuter ce discours, je ne peux faire autrement que de me réjouir de cette bonne nouvelle qui est tombée en début d’année : Graulhet a gagné près de 750 habitants en 5 ans et plus de 400 habitants en un an ! C’est pour un maire le plus beau des cadeaux. Cela représente une augmentation de 6,2% en 5 ans, 1,2% par an en moyenne alors que sur le Tarn la croissance annuelle est de 0,6%. En tant que maire, c’est une grande satisfaction. Une satisfaction doublée par le ressenti de l’activité économique : l’industrie se porte bien à Graulhet, l’industrie investit et embauche ! Et les gens viennent donc s’installer à Graulhet parce qu’ils peuvent trouver du travail, de l’immobilier à prix attractif, un large panel d’associations, une programmation culturelle riche, des équipements sportifs et culturels, et un cadre de vie correspondant à leurs attentes. C’est pour moi une victoire, car dès mon arrivée il y a maintenant 10 ans, je voulais stopper l’hémorragie démographique et changer l’image de notre ville pour la rendre plus attractive. En terre rugbystique, je dirai que nous avons marqué l’essai, reste à le transformer… C’est la preuve que nous agissons, que nous savons nous adapter avec pour philosophie première que s’adapter, c’est ne pas subir, ne pas vivre ces mutations comme une contrainte mais comme des opportunités. Et c’est grâce à cette force d’adaptation que Graulhet est aujourd’hui une ville moderne et à la pointe dans bien des domaines. C’est aujourd’hui une ville forte dotée d’une gestion assainie et d’une administration efficace. Graulhet c’est une ville qui aspire à répondre aux besoins de ses habitants, sans préempter pour autant ceux des générations futures. Nous nous attachons à travailler en ce sens depuis dix ans et des bases solides ont ainsi été posées. Comme le veut la tradition, je dresserai un bilan de 2017, certainement non exhaustif, avant de vous parler des chantiers et projets pour 2018. Un grand défi a été relevé ! C’est la construction de Gaillac-Graulhet agglomération dans un souci d’offrir toujours plus de services, des services de qualité et surtout d’harmoniser ces services sur le territoire dans un souci de partage. Sur le volet mobilité, une priorité à mes yeux, nous avons déménagé la gare routière couplée avec la reprise de la voirie du quartier Saint-Jean dans un souci d’intermodalité. Je me réjouis des travaux sur l’axe Graulhet–Gaillac. La troisième tranche rapprochera encore plus notre ville de l’autoroute. En matière de développement durable, on prouve chaque jour que l’on peut concilier production industrielle et développement durable. Ainsi, nous avons mené des chantiers de photovoltaïque : les ombrières sur le parking du forum et celles de la plaine des sports de la Jonquière. Pour le développement économique, la ville accompagne chaque jour ses entreprises et ses commerces. Ce soutien s’est traduit par l’extension de certains commerces, la venue de nouvelles enseignes, le redéploiement du commerce de proximité en créant de vraies rues commerçantes concentrées sur un périmètre restreint. Pour la filière cuir, la ville confirme son soutien : elle a mis à disposition du club cuir un local au sein de la MMC réhabilité par nos services et on souhaite en faire un vecteur de tourisme industriel. Je vais à présent vous faire une confidence… Eh bien, l’année 2018 ne dérogera pas à la règle... elle sera également dense, pleine de projets et de manifestations. Avec notre partenaire Tarn Habitat, nous allons, à l’image du quartier d’En Gach, réhabiliter le quartier de Crins. C’est aussi la requalification de l’ilot du Gouch avec Tarn Habitat et l’agglomération que nous allons porter. Ce projet nous permet de redonner vie à ce bâti médiéval et je me réjouis de cette réhabilitation. Nous allons mener une réflexion sur la place du Jourdain et le Château. Aujourd’hui, la gare routière a quitté cette place et nous pouvons réfléchir à un projet pour lui redonner du sens et la faire vivre afin d’impulser la dynamique commerciale sur ses abords. Côté culture, nous avons un beau forum aux normes qui accueille des spectacles prestigieux. Mais dans un souci de proximité, nous réfléchissons au devenir de notre auditorium en centre ville pour en faire un vrai lieu de spectacle dans une ambiance intimiste avec un espace dédié à l’accueil et à la convivialité. Nous avançons sur la création du pôle social. L’objectif est de regrouper les services sociaux. Ainsi, le Centre social s’est installé dans les murs du foyer Léo Lagrange, place du Languedoc. Je profite de l’occasion pour saluer le travail des agents des services techniques pour assurer au mieux ces travaux et ce déménagement. Côté santé, la Maison de santé va sortir de terre sur le pôle des Litanies. L'objectif est de renforcer l'accès aux soins en intégrant les médecins libéraux généralistes et spécialistes et en offrant un plateau technique partagé. A noter le rapprochement de notre centre hospitalier de l’hôpital d’Albi, afin d’apporter sur Graulhet des consultations avancées de spécialistes faisant défaut ici. Aux côtés de la maison de santé vont également s’installer le laboratoire d’analyse, une salle de sports et du matériel médical. Petite parenthèse, sur le site de l’ancienne usine Tignol, un privé va créer des résidences seniors. Courant 2018, le chantier porté par notre régie des eaux et son directeur Charles Landry, que je remercie pour son professionnalisme, sera inauguré. En nous connectant à l’institut des eaux de la montagne noire nous offrirons ainsi une eau de grande qualité aux Graulhétois. Pour votre sécurité, nous poursuivrons l’extension du dispositif de vidéoprotection et participons à la consultation lancée par le Ministère sur le thème de la Police de sécurité du quotidien. Sur le volet sécurité, je voulais remercier à cette occasion et devant vous tous le capitaine Pochon, qui nous fait l’honneur de sa présence, et l’ensemble de ses hommes pour leur travail au quotidien afin d’assurer au mieux la sécurité des Graulhétois. Et je voulais saluer le travail de la gendarmerie en ce début de semaine, leur réactivité et leur professionnalisme. En effet, en un temps record, grâce à une belle coopération entre les agents de la ville et les forces de l’ordre et un partage d’informations en temps réel, l’auteur du cambriolage dont avait été victime la ville de Graulhet a pu être appréhendé. Encore une fois, merci !  Lutter contre le sentiment d’insécurité, améliorer la tranquillité publique, participer aussi au changement d’image de la ville et contribuer ainsi à l’attractivité de Graulhet, tels sont les vœux que je formule pour notre ville.  Je tiens également à remercier le lieutenant Alibert et l’ensemble des pompiers de Graulhet pour leur dévouement au service de la population. Comme vous le voyez, l’année qui s’annonce sera une année d’action orientée sur différents fronts, qui conditionnent tous notre qualité de vie et la préparation de l’avenir.  C’est ensemble que nous pourrons réussir Graulhet. Croyez moi, chacun d’entre vous contribue à réussir Graulhet, chacun d’entre vous est un ambassadeur de notre ville, chacun d’entre vous fait que Graulhet gagne, que Graulhet change, que Graulhet bouge, que Graulhet innove ! Tous ces projets sont menés dans un contexte de restriction budgétaire, qui nous oblige à faire d’importantes économies, à rechercher tous les partenariats, à limiter le recours à l’emprunt et à la fiscalité. Mais la prudence n’empêche pas l’ambition… L’exercice n’est pas simple, et de nombreuses communes ont d’ailleurs dû se résigner à augmenter les taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière pour boucler leur budget. Comme vous le savez, ce n’est pas le cas de Graulhet, où nous mettons tout en œuvre pour ne pas augmenter vos impôts. Ces économies sont possibles grâce à l’engagement et au professionnalisme de nos agents communaux. Je veux les saluer et les remercier devant vous. Fournir une qualité de service avec moins de ressources, ce n’est pas qu’un souhait, c’est une nécessité. Chacun dans leur métier, chacun dans leurs services, je sais que nos agents municipaux ont pris la pleine mesure de cet impératif. Parce que nous sommes convaincus, aujourd'hui encore plus qu'hier que le vivre ensemble permettra de lutter contre les effets de la crise économique, contre les replis individualistes ou les dynamiques de communautés. Parce que nous voulons une société porteuse des valeurs de respect, d'écoute et d'entraide. Alors pour 2018, je fais le voeu d'une mairie encore plus efficace, toujours plus dynamique, à l'écoute de la population pour une action municipale juste, fraternelle et humaine. Je terminerai ce discours en vous souhaitant à toutes et tous, et à vos proches, une belle année 2018. Je formule ici des vœux de paix pour le monde, des vœux de santé et de bonheur pour vous et pour vos proches, des vœux de réussite collective. Et je terminerai sur cette phrase pleine d’espoir de Jean d’Ormesson « Ce qui éclaire l’existence, c’est l’espérance ». 

Et c'est autour du verre de l'amitié que les élus graulhétois ont échangé avec les convives en toute simplicité.