UN BEL HOMMAGE CE DIMANCHE 11 NOVEMBRE

UNE CEREMONIE PLEINE D'EMOTION

La population a largement répondu présente ce dimanche 11 novembre à l'occasion de la cérémonie au monument aux morts pour célébrer le centenaire de l'armistice de la guerre 14-18. Le maire de Graulhet Claude Fita entouré de nombreux membres de son conseil mais également de maires du canton, de la conseillère régionale, des conseillers départementaux et des associations graulhétoises a lu le message du président de la République et a tenu lui aussi à faire un discours. Il confiait : "Je suis aujourd’hui heureux et honoré de présider cette cérémonie. C’est un moment unique et plein d’émotion de se retrouver ici, 100 ans après cette grande guerre pour commémorer l’armistice, la paix, la liberté. Cette cérémonie c’est aussi l’occasion de saluer la bravoure de nos soldats et de prendre leur sacrifice en exemple. S’il faut, malheureusement, savoir faire la guerre pour préserver sa liberté, il faut aussi pouvoir faire la paix et œuvrer chaque jour pour la maintenir afin de construire l’avenir. Aujourd’hui, l’Allemagne et la France sont en paix ; nos deux nations sont même devenues des moteurs de l’Europe. Avec d’autres états de l’Europe occidentale, nous avons pris conscience des valeurs communes de notre civilisation : la dignité humaine, le respect des libertés de croyance et d’opinion, la recherche du progrès.Ces valeurs, nous devons les affirmer haut et fort et les défendre ensemble, chaque jour. Car si notre passé commun a construit l’Europe, parfois dans la douleur, notre avenir doit la souder et la forger autour de ces valeurs. Comme vous le savez notre équipe municipale a à cœur ce devoir de mémoire. Ne pas oublier et transmettre cette histoire à nos enfants pour que plus jamais l’horreur frappe notre pays, telle est notre priorité, notre devoir".

En effet, la ville avec les écoles de Graulhet a mis en place les parcours citoyens.L’un de ces parcours est justement dédié à la citoyenneté et au devoir de mémoire. A cette occasion une cérémonie au monument aux morts a été organisée avec les enfants pour qu’ils n’oublient pas que leurs ancêtres se sont battus pour la liberté. A noter aussi l’exposition d’affiches de propagande pour les emprunts nationaux de la guerre 14-18  salle de la République, une soirée exceptionnelle le 10 novembre grâce à l'association culturelle du Pays Graulhétois et la scène nationale d’Albi, l’exposition proposée à la médiathèque par l’association Mémoire sociale Graulhétoise, qui dévoile l'intimité des 290 combattants de Graulhet et des proches alentours qui ont laissé leur vie durant les quatre années de conflit. A 11h, et sur proposition de la Préfecture, les cloches de Saint-Pierre ont retenti et celles de  l’église Notre Dame du Val d’Amour ont sonné à l’issue de l’office afin de rappeler le moment de l’annonce à la population de l’armistice du 11 novembre 1918. Et le maire de conclure son discours ainsi : "Je caresse le vœu que ces évènements puissent imprégner nos enfants, nos aînés et nous tous, de ces parcours de vie qu’ont traversés nos soldats, nos poilus. Des parcours de vie bien souvent gâchés, détruits ou anéantis. Que l’on conserve en mémoire juste cet exemple de courage, de dévouement… ces parcours de héros, sur les pas duquel nous devrions tous marcher. Je tiens à remercier tout particulièrement :l'ensemble des élus, les corps constitués de l’Etat, les portes drapeaux, les associations des anciens combattants, les associations de Graulhet, l’orchestre batterie fanfare et lesgraulhétoises et graulhétois présents".