SÉCURISATION DE L’ÉCOLE DE CRINS

DÉSENCLAVEMENT DU QUARTIER

La réhabilitation du quartier de Crins, la création de la gare routière, le déménagement du centre social Place du Languedoc, les évènements et dispositifs de sécurisation des établissements scolaires à renforcer ces dernières années ont conduit à mener une réflexion autour du groupe scolaire de Crins.

C’est dans ce cadre que le maire de Graulhet-vice président de Gaillac, Graulhet Agglomération-en charge des services à la population, le conseiller sécurité adjoint de l’académie de Toulouse, la directrice du groupe scolaire de Crins et le référent sûreté à la gendarmerie du Tarn ont dû repenser la sécurisation de cet établissement tout en tenant compte des évolutions du quartier.

Deux points durs ont été posés : l’ouverture de l’allée de Prien à la circulation et la fermeture des bâtiments scolaires (maternelle et élémentaire) dans une enceinte close.

Ce scénario permet de fermer et sécuriser l’école, ce qui répond aux exigences actuelles, tout en la rendant accessible aux forces de l’ordre en cas d’urgence.

Des places de stationnement minutes et places PMR (personnes à mobilité réduite) sont prévues devant le portail central et des abris agrémenteront cette entrée pour les personnes venant à pied récupérer les enfants. Pour compléter cette sécurisation, un visiophone est prévu à l’entrée.

La circulation, dans un souci de désenclavement, se fera de l’allée des Pins vers la Place Henri Dunant. 

Durant les vacances scolaires, les agents des services techniques ont réalisé la tranchée pour créer le muret de support de la clôture, ils ont coulé du béton, ont monté les murets et ont débuté la mise en place des garde-corps de l’allée de Prien. Reste à créer le chapeau du muret, à mettre en place la clôture, à poser le portail et le portillon, les ralentisseurs, à réaliser le traçage, à poser les potelets et les panneaux de signalisation. Ce chantier sera achevé au plus tard le 1er juin.