RENCONTRE AVEC MARINE, MANAGER DE CENTRE VILLE

Un nouveau souffle pour le commerce

 

Manager de ville: comment définissez-vous cette fonction ?

Le rôle d'un manager de centre-ville est de connaître parfaitement l'offre commerciale existante pour l'améliorer. C'est l'interface entre les commerçants et la collectivité. L'objectif est de travailler ensemble pour réussir à faire vivre le commerce de centre-ville sans oublier le commerce de périphérie. 
Connaître les offres et les demandes, les projets, les fermetures, les ouvertures pour faire de la prévention et ainsi éviter la perte d'attractivité. 
C'est un métier très riche et intéressant, autant sur le plan intellectuel que sur le plan humain !

D’où venez-vous, quel a été votre parcours et quel était votre précédent poste ?

Native du Nord de la France, j’ai habité Figeac depuis 2007.  J’ai fait des études dans la filière relation clientèle et commerce. Avant d'arriver à Graulhet, j'occupais depuis 2014 le poste de chargée de développement au sein d'une association de commerçants à Figeac. Mon rôle était de faire vivre l'association avec les commerçants, par le biais d'animations, de communication et d’actions.

Quelle est votre première impression sur Graulhet ?

Graulhet est une ville dotée d’un réel potentiel à développer. Le bâti est magnifique et le cadre est agréable. Certaines zones de la ville ont été réaménagées et des projets sont en cours, preuve d’une volonté d'amélioration du cadre de vie et de l'image de la ville. 
La ville possède également une programmation culturelle extrêmement riche.

Quelle analyse pouvez-vous faire à ce jour du commerce graulhétois?

L'offre alimentaire en périphérie est très complète et plutôt qualitative, on y trouve du choix en terme de supermarchés mais également en commerces de bouche. 
L'offre commerciale en centre-ville, quant à elle, est plutôt accès sur le service . La vacance commerciale est bien réelle.

Quelles sont vos priorités pour le commerce graulhétois ?

Ma priorité est de mettre en place le PACTe établi par la Communauté d'Agglomération. La situation du commerce à Graulhet n'est pas exceptionnelle et se retrouve dans beaucoup d'autres endroits. Le taux de vacance est assez important, d'où l'action publique mise en place au travers du PACTe (action sur locaux vacants notamment avec occultation, boutiques à l'essai ou éphémères) et du recrutement des deux managers. 
Ce PACTe est basé sur trois axes : renforcer l'attractivité, améliorer l'offre commerciale et organiser une dynamique. A noter l’aide proposée à l'installation. Autres idées : création de boutiques éphémères, soutien aux animations organisées par l'association des commerçants, etc. 
Je dois rencontrer les commerçants, être à l'écoute, connaître leurs besoins, leurs projets. Mon but n’est pas de faire à la place des commerçants mais bien d’être un support d’aide et de conseil, les soutenir dans leur démarche.