POSE PREMIÈRE PIERRE GPCAT

Ce projet se décline autour de deux axes et trois actions : tout d’abord, la création d’une nouvelle gare routière, mais aussi la consolidation du réseau de cheminements doux sur la ville, en intégrant une piste cyclable avenue de l’Europe, et en concevant un espace partagé rue St Jean dans un environnement urbain requalifié. Pour autant, pas de construction de bâtiment : de fait les élus n'ont pas procédé à la pose du traditionnel parpaing, mais à la pose d'un panneau d'arrêt de bus. Comme le soulignait le maire de Graulhet, "Ce chantier vient de démarrer à Graulhet et je m’en réjouis car il répond à une forte demande en mobilité interne et externe. En effet, ce projet vise à faciliter les connexions avec l’A68 et avec la gare ferroviaire de Gaillac tout en favorisant localement les mobilités durables". Il rappelait également : "La région Occitanie, le Conseil Départemental du Tarn et l’Etat sont les partenaires financiers de l’Agglomération et de la Ville de Graulhet sur cette opération. Je les remercie de leur soutien". Paul Salvador, président de la nouvelle agglomération de l'Ouest du Tarn constatait : "Le transport collectif revient à la mode et on a tous besoin de ces déplacements collectifs aujourd'hui". Enfin, Claire Fita, conseillère régionale confiait : "La Région, instigateur de ce projet, est ravie de la pose de ce panneau. L'objectif sur ces projets est bien de défendre l'égalité entre les territoires et la région investit plusieurs millions d'euros dans l'intermodalité. Enfin, pour rappel, la région dans un souci de soutenir les investissements via son plan Marshall BTP a investi 880 millions d'euros en Occitanie".
Et c'est autour d'un goûter que s'est terminée cet évènement en présence de l'architecte Georges-Henry Ser et des partenaires.