GRAULHET FAIT SON CIRQUE

ENTRE PLUIE ET SOLEIL

C'était une première et le concept a ravi l'auditoire. Le vendredi la chaleur était au rendez-vous et les scolaires et autres spectateurs se sont délectés des spectacles et diverses scènes proposées dans le cadre du festival de cirque porté par la ville de Graulhet. En plein coeur de Graulhet et dans l'enceinte du stade le crique s'est ainsi invité à Graulhet. Le samedi malgré la pluie, les artistes se sont produits et les spectateurs présents ont pu ainsi profiter de bons moments.

À l'occasion de cet événement, la ville a proposé des artistes au rayonnement national et international. «Le festival a été créé dans le souci d'élargir le public, que tous les habitants puissent s'y rendre», expliquait Claude Albouy, adjointe au maire en charge de la culture. Le choix de l'emplacement n'est pas un hasard, le stade étant situé au cœur d'un territoire «politique de la ville». Une résidence d'artistes y a été proposée, avec le soutien de la DRAC, et a été très bien accueillie par les habitants et les partenaires. En piste, «L'enjoliveur» qui rassemblait quatre artistes issus du cirque Plume et des musiciens de l'Opéra de Paris ou encore Les Butor. Ce festival s'ancre dans le paysage local, véritable vivier d'artistes circassiens, au travers d'aide à la création, comme pour le cirque La Cabriole programmé cette année, ou encore le cirque Pistil qui a offert des ateliers gratuits pour les enfants. Au-delà des spectacles, c'est tout un week-end en famille qui était proposé dans l'enceinte du stade Noël-Pélissou pour des moments d'échange et de partage qui font eux aussi partie intégrante de ce que l'on nomme la «culture».