CHRISTOPHE RAMOND EN VISITE

LA MSP DE GRAULHET CITÉE EN EXEMPLE

Le président du département, Christophe Ramond était en visite cantonale ce mardi 22 mai.  Le maire de Graulhet, Claude Fita, Florence Belou, conseillère départementale, et Max Guippaud, conseiller départemental qui a remplacé Bernard Bacabe, ainsi que Claire Fita conseillère régionale, ont participé à cette visite aux côtés de certains maires du canton. La journée a débuté à Briatexte, en mairie, par un hommage à Bernard Bacabe, décédé brutalement  le 5 avril dernier. Florence Belou​ et Max Guipaud feront tout pour faire vivre les valeurs de Bernard. S’en est suivie la visite de l’entreprise Guille à Briatexte, puis Cuirs du futur à Graulhet. Les maires du canton présents ont ensuite organisé une réunion d’échanges en mairie de Graulhet. Suite au déjeuner, les participants se sont rendus sur la chantier de la maison de santé où était conviée la presse pour une conférence de presse. L’après-midi s’est poursuivie par la visite de la Maison Départementale ainsi que du Pôle routier de Graulhet. Et clôture de cette journée par la visite des établissements Weishardt.

Dans le cadre de sa visite cantonale, Christophe Ramond a souhaité mettre à l’honneur le projet de la maison de santé pluridisciplinaire à Graulhet. L'atelier santé ville créé en 2010 a dévoilé les carences dans le domaine de la santé sur le territoire. Le but est que les professionnels travaillent ensemble et puissent faire de la prévention. Aujourd'hui, seize professionnels de santé sont attendus sur le site situé chemin des Litanies. C’est Gaillac-Graulhet agglomération qui est maître d'ouvrage. Le site à proximité immédiate du parc Boyer et de l'écoquartier d'En Gach est idéal. Christophe Ramond a rappelé l'objectif du département : mettre en place un plan santé et  travailler comme cela a été fait ici, avec les professionnels, avec l'Agence régionale de santé, la Caisse primaire d'assurance maladie, pour que les professionnels s'installent sur ces territoires. Cet ambitieux projet est financé à hauteur de 70% par le département, la région et l'agglomération sous forme d'autofinancement et d'emprunt. Tous trois agissent hors de leurs champs de compétence avec une réelle volonté de soutenir ce projet d'un budget total de près de 1,5 million d’euros hors taxes. Cette année 2018 devrait être dédiée à la construction du bâtiment qui, devrait ouvrir ses portes aux patients dans le courant du premier trimestre 2019.